Lenovo pourrait s’offrir NEC Mobiling

Le groupe d’électronique japonais NEC avait toujours dit que les mobiles étaient un élément important dans l’ensemble de ses activités. Mais, après deux années de pertes, le groupe souhaiterait, enfin doper sa rentabilité et décide de vendre certaines parties de ses opérations, notamment dans le mobile, au chinois Lenovo, son partenaire dans les micro-ordinateurs.

Une source proche de négociations, confirmant également des articles de presse, a déclaré vendredi 29 Mars à Reuters que le groupe d’électronique japonais NEC mènerait des discussions en vue de céder sa division téléphones mobiles au chinois Lenovo.

L’objectif de cette acquisition pour Lenovo, qui actuellement essaye de se faire une place sur le marché mondial des Smartphones, serait l’intérêt manifesté pour la grande capacité de production du japonais NEC.

Pour le moment aucun groupe n’a ni confirmé ni infirmé ces informations. Chez Lenovo, personne n’était immédiatement disponible pour commenter l’information. NEC, par contre a révélé dans un communiqué transmis à la Bourse de Tokyo : « Au vu de la transformation rapide du marché, nous réfléchissons à plusieurs manières d’améliorer la compétitivité de notre activité téléphones portables mais rien n’a encore été décidé ».

Pourtant, en début de semaine, des sources avançaient que NEC, toujours dans le cadre de son programme de cessions d’actifs, allait vendre NEC Mobiling, sa filiale services mobiles, pour une somme comprise entre 70 et 80 milliards de yens (577 à 659 millions d’euros)

Ce qui empêche NEC se développer dans les mobiles est la l’écrasante domination d’Apple et Samsung sur le marché des Smartphones. En octobre dernier, NEC a revu en baisse sa prévision de livraisons annuelles de terminaux mobiles sur l’année se terminant à la fin du mois, ne prévoyant plus que 4,3 millions d’unités vendues contre cinq millions précédemment. Sur le dernier exercice financier, qui pour NEC s’est achevé en Mars 2012, la société a enregistré une perte nette de 110,3 milliards de yens (1,36 milliard de dollars), tandis que la perte de l’exercice précédent était de 12,5 milliards de yens.

En outre, il parait que NEC recherche, en même temps des acheteurs potentiels de grandes entreprises locales, et même certains d’entre eux sont déjà entrés dans la phase des négociations. Mais le nom de la source n’a été pas précisé. Des sociétés locales comme Marubeni Corp et TD Mobile, Toyota Tsusho et Denso ont déjà proposé d’investir dans NEC Mobiling, mais ces potentiels acheteurs proposeraient d’acheter seulement 51% des actions, et non pas l’ensemble des activités.

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :