Bouygues Telecom : feu vert pour le déploiement de son réseau 4G

Avec l’autorisation de l’Arcep, à partir du 1er octobre 2013, Bouygues Télécom pourra utiliser la bande des 1800 MHz pour y faire transiter de la téléphonie mobile de quatrième génération (4G).  Ses concurrents sont furieux de cette décision.

A ce jour, les offres 4G des autres opérateurs sont très limitées géographiquement et en termes de terminaux (mobiles, tablettes) compatibles (parmi lesquels les derniers modèles Samsung). Cependant, Bouygues, grâce à cet autorisation, pourra développer plus rapidement et à plus grande échelle sa 4G, qui sera elle compatible avec un plus grand nombre de terminaux, dont l’iPhone5, d’Apple.

Bouygues Telecom économise des lourds investissements

Un vrai coup de pouce pour l’opérateur qui se trouve en difficulté depuis l’arrivée de Free Mobile et de ses offres low cost. Bouygues compte actuellement 11,2 millions de clients après 18 ans d’existence contre déjà 5,2 millions pour Free en seulement en un an. L’utilisation des fréquences de sa bande 2G pour la 4G lui permet de se passer de gros investissements dans son réseau. Quelques simples réglages permettent d’adapter les infrastructures au très haut débit mobile.

Toutefois l’obtention de ce droit pour Bouygues Telecom n’est pas non plus gratuite. L’opérateur devra restituer certaines fréquences 2G à l’Arcep, qui pourra ensuite les redistribuer à ses concurrents, notamment à Free Mobile. Une autre condition est que Bouygues va devoir reverser à l’Etat environ 60 millions d’euros par an. Cette somme servira à développer la fibre optique en France.

Les concurrents menacent de « faire valoir leurs droits »

Dans cette nouvelle bataille technologique qui s’engage, les opérateurs espèrent tous regagner des clients à forte valeur ajoutée, remonter les prix et reconstituer leurs marges, mises à mal après l’arrivée du tsunami Free Mobile. En effet, ils ont tous acheté des fréquences 4G, pour près de 1 milliard d’euros, à la fin 2011. Les fréquences en 800 MHz sont de meilleure qualité mais le réseau coûte très cher. Orange et SFR investissent beaucoup dans cette technologie et ouvrent leur réseau ville par ville, alors que Bouygues Telecom va pouvoir en quelques mois couvrir en 4G 40% de la population et prend ainsi de vitesse tous ses concurrents. C’est pour cela que les autres opérateurs sont furieux de la décision de l’Arcep. SFR a accusé le gouvernement et l’Arcep d’avoir « méconnu le principe de confiance légitime » et menace de « faire valoir ses droits ».

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :