L’UE préconise la création d’un marché unique de la téléphonie

Dans le cadre du Congrès mondial de la téléphonie mobile, la commissaire européenne à la stratégie numérique, Neelie Kroes a déclaré que les autorités européennes envisagent d’adopter une régulation du secteur des télécommunications capable de réaliser un vrai marché unique de la téléphonie fixe et mobile. L’objectif de cette idée est de stimuler les investissements dans les réseaux d’infrastructures dépassés.

La commissaire européenne a déclaré qu’à cause d’une concurrence atroce et d’une régulation sévère, les opérateurs européens rencontrent des difficultés pour maintenir et augmenter leur chiffre d’affaires. En conséquence, les acteurs des télécoms ne sont pas très intéressés à faire de gros investissements dans les infrastructures. Un manque d’investissements dans les nouvelles infrastructures accentue le décalage entre l’Europe et les autres marchés importants des télécoms, tels que les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud. L’Europe compte une centaine d’opérateurs de téléphonie mobile qui sont soumis à une réglementation sévère qui diminue leur profitabilité et mène à une réduction de leur chiffre d’affaires cumulé. Il est absolument indispensable pour les 27 pays membres de l’UE d’harmoniser leurs positions en matière de fréquences des réseaux mobiles et de haut débit numérique. Elle a expliqué que « l’Europe a besoin d’un marché télécoms européen plus cohérent, plus intégré, plus efficace, avec une diminution des risques et une progression des retours pour les investisseurs ».

En dépit de ces déclarations, la Commission européenne n’accepte pas l’idée de former des opérateurs télécoms géants sur le Vieux continent en raison d’éviter les problèmes monopolistiques et ses conséquences sur les dépenses des consommateurs européens. L’autorité européenne refuse l’idée de fusions dans le cadre des marchés, mais elle accepte la mutualisation de ressources.

D’autre côté, les représentants de grands opérateurs européens ont profité du salon MWC 2013 pour rencontrer les représentants de la Commission européenne afin de solliciter des changements radicaux sur le marché des télécoms européens. Les opérateurs affirment qu’ils occupent les dernières positions dans le classement mondial de déploiement des infrastructures. Les causes sont bien connues : la régulation télécom sévère et incohérente, l’existence de dizaines des opérateurs télécoms et le recul du chiffre d’affaires du marché des télécommunications. Les opérateurs télécom européens pensent qu’ils sont beaucoup trop sur un marché pour pouvoir s’organiser et résister correctement. Ils sollicitent une amélioration de la régulation télécom en vue de permettre la consolidation entre les opérateurs d’un même marché et des marchés différents.

À cause de l’existence des autorités de règlement dans chaque État membre, il y a des incohérences de régulation qui créent des situations confuses. C’est pourquoi les opérateurs souhaitent l’institution d’un marché télécom unique avec un régulateur unique qui propose un programme unique d’harmonisation des fréquences. Quant à la consolidation du marché, elle va se réaliser une fois que les opérateurs vont commencer le rachat entre eux.

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :