Linkedin sous le viseur du fisc français

Après Google, Microsoft, Amazon, eBay ou Facebook, c’est donc un autre géant américain du secteur qui est visé par une enquête sur ses pratiques fiscales.

Linkedin affirme « être en conformité avec les règles fiscales françaises et internationales ».

 

En effet, depuis l’été, Bercy mène une guerre contre les géants internationaux qui pratiquent l’optimisation fiscale et font, pour cela, des montages financiers parfois flous. Les perquisitions menées ces derniers mois chez Microsoft, Google, Amazon, Facebook, eBay ou encore PayPal planchent sur une solution pour faire contribuer à l’effort fiscal les géants du net qui « éludent ou minorent » leur imposition en France. En observant les méthodes – y compris légales – d’optimisation fiscale, Bercy espère peut-être mieux pouvoir y mettre fin.

 

Les locaux de LinkedIn perquisitionnés

 

Le fisc a effectué un raid, le 21 février, dans les locaux parisiens du réseau social Linkedin, ce qui a révélé vendredi 1er mars Le Point.

Le motif? La filiale française de Linkedin a déclaré en France un chiffre d’affaires ridicule, et paye donc des impôts microscopiques. Elle avait déclaré en 2011 un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros, soit 0,5% de ce qu’elle réalise dans le monde. Conséquence de quoi, elle avait payé seulement un peu plus de 35 000 euros d’impôts.

En réalité, l’activité réelle en France est bien plus importante. En effet, le réseau revendique plus de 4 millions d’utilisateurs dans l’Hexagone, soit 2% des inscrits au site. On peut donc estimer que le chiffre d’affaires réel est 2,5 fois plus élevé que celui déclaré.

 

Par le fait, il parait que le réseau social a une stratégie qu’il revendique d’ailleurs ouvertement: « notre structure d’entreprise et notre organisation interne ont pour objectif de réduire notre taux d’impôt mondial », indique son rapport annuel.  Un montage bien défini qui permet au californien de ne quasiment pas payer d’impôts hors des Etats-Unis (1,8 million de dollars en 2011).

 

Fondé en 2003 en Californie, l’américain LinkedIn, premier réseau social professionnel au monde, compte plus de 135 millions de membres dans 200 pays. La société s’est introduite en Bourse en mai 2012 et a annoncé début février avoir doublé son chiffre d’affaires au quatrième trimestre, à 167,7 millions de dollars. Son bénéfice net a atteint 6,9 millions de dollars.

Le chiffre d’affaires global de Linkedin pour l’année 2012 est de 972 millions de dollars, en hausse de 86 %, et son bénéfice net est de 21,6 millions d’euros.

 

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :