Facebook pourrait devancer Google dans la publicité en ligne avec sa nouvelle acquisition « Atlas »

Facebook est sur le point d’acheter à Microsoft la plate-forme « Atlas Advertiser Suite » qui permet de mesurer l’efficacité des publicités mises en ligne.  Actuellement, Google domine le marché américain de la publicité en ligne avec une part de marché de 15,4%, selon le cabinet eMarketer. Toutefois Facebook n’est pas loin, il le suit de près avec 14,4%.  Mais avec sa nouvelle acquisition le réseau social Facebook espère contrer Google.

Le montant de ce fameux rachat, qui a fait longtemps l’objet de nombreuses rumeurs, n’a pas encore été dévoilé. Cependant on sait qu’en 2007, Microsoft avait racheté Atlas Advertiser, qui a l’époque faisait partie de la régie de publicité numérique aQuantive Suite, pour 6,3 milliards de dollars.

Après que General Motors avait retiré, en mai 2012, ses publicités payées du réseau, Facebook cherche à améliorer son image en persuadant les annonceurs de l’efficacité des publicités affichées sur son réseau. Ainsi, le géant américain multiplie les outils et partenariats pour convaincre justement les publicitaires que l’investissement est rentable.

Le réseau social en ligne investit toujours plus pour attirer les annonceurs

Facebook a déclaré que le rachat d’Atlas ne constituait pas une étape vers la création d’un réseau publicitaire externe et que l’accord porte essentiellement sur les outils de mesure d’Atlas plutôt que sur sa technologie de ciblage des publicités. Toutefois, les analystes estiment que Facebook se donne les moyens de développer son influence publicitaire au-delà de sa propre plateforme et qu’Atlas utiliserait bientôt la base de données de Facebook pour cibler des partenariats, des publicités intégrées et autres formats publicitaires sur l’ensemble du web.

Atlas Advertiser, la société spécialisée dans les solutions d’adserving, dispose d’outils qui permettent aux annonceurs de mesurer l’efficacité de leurs campagnes, et de voir si leurs publicités atteignent le bon public. « Beaucoup d’annonceurs qui font de la publicité sur Facebook aujourd’hui utilisent Atlas », souligne le réseau social, qui dit vouloir investir pour encore développer les outils dont dispose Atlas et améliorer son interface.

C’est peut être cet instrument qui manque à Facebook pour pouvoir monétiser son audience encore plus efficacement et bâtir une régie publicitaire aussi puissante que DoubleClick de Google ?

Le rachat d’Atlas s’inscrit dans la lignée des démarches engagées ces derniers mois par Facebook pour gagner plus d’argent, notamment avec la publicité et en particulier dans les appareils mobiles.

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :