Free Mobile : 5,2 millions d’abonnés ont été séduits par ses forfaits

L’opérateur Free, le quatrième entrant sur le marche francais du mobile, a gagné une part de marché de près de 8% en un an. Ainsi, il séduit un total de 5,2 millions d’abonnés. Free a réalisé un chiffre d’affaires de 843,9 millions d’euros dans le mobile et a connu une année record en recrutement dans le fixe. Cependant, sa performance pèse lourd sur celle de ses concurrents…

Bonne année 2012 pour Iliad et sa filiale Free. Le 10 janvier 2012, le groupe de Xavier Niel bousculait le marché en présentant deux offres très inférieures à celles de la concurrence: un forfait à 19,99 euros/mois avec internet, SMS/MMS illimités et appels illimités, et un autre à 2 euros mensuels pour 60 minutes de communications et 60 SMS.

Près de 50 % de croissance du chiffre d’affaires

Iliad, la maison-mère de Free et Free Mobile, a annoncé ses résultats financiers pour 2012. Et contrairement à ses principaux concurrents, l’entreprise a de quoi se réjouir. En un an d’existence, le chiffre d’affaires total du groupe (mobile et fixe) s’est établi à 3,15 milliards d’euros, en progression de 48,5%. L’activité mobile représente plus d’un quart du chiffre d’affaires total du groupe, qui s’est élevé en 2012 à 843,9 millions d’euros, dont 719,5 millions dans les services et 124,4 millions dans les ventes de téléphones. Free, qui est aussi le précurseur de la «box» avec offre triple (internet, téléphone, télévision), ayant imposé l’abonnement à moins de 30 euros, annonce également de bonnes performances sur ce segment. En effet, du côté du fixe (internet + téléphonie fixe), Free comptabilise un total de 5,364 millions d’abonnés haut débit à fin 2012, contre 4,8 millions un an plus tôt.

L’entreprise parle ainsi d’une « performance commerciale exceptionnelle » et « d’année historique sur ses activités fixes ».

Quant aux trois autres opérateurs historiques (France Télécom, SFR et Bouygues Telecom), ils ont publié des résultats annuels plus mauvais que prévu. Ils ont tous évoqué la «pression concurrentielle» subie en France avec l’arrivée de Free. Mais pour le directeur général d’Iliad, M. Lombardini, «globalement, cela ne va pas si mal» pour la concurrence, car les trois opérateurs historiques ont terminé l’année avec à peu près autant d’abonnés qu’ils l’avaient commencée. En outre, il parait que les dividendes annoncés par les trois groupes sont encore à des niveaux très élevés.

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :