20% des français sont coupés des nouvelles technologies

L’agence Havas Média vient de rendre public les résultats de son étude sur la connectivité des français aux nouvelles technologies. Les conclusions montrent que 20% des français sont coupés des nouvelles technologies et restent totalement étrangers à ce qui se passe sur l’internet. Les raisons les plus évoquées sont le désir de réinvestir dans la vie réelle, la peur d’internet et la pauvreté.

La déconnexion serait une obligation pour à peu près 10% des français, car soit ils sont très vieux (4%), soit ils sont très pauvres (3,8%). Même si les fournisseurs d’accès à internet ont réduit considérablement les prix pour les services numériques et la facture numérique est divisée par deux, les familles avec un revenu net mensuel inférieur à 900 euros n’ont pas la possibilité d’acheter un ordinateur et de payer le forfait internet chaque mois. Quant aux seniors, 75% des plus de 70 ans ne sont pas connectés à internet. Les analystes de l’agence affirment qu’il y a des paradoxes en ce que les plus vieux qui se sentent souvent les plus seuls, ne bénéficient pas des réseaux sociaux et les pauvres ne profitent pas des bonnes affaires et des promotions exceptionnelles qui abondent sur la toile.

Contrairement aux déconnexions subies, 7,2% des français renoncent volontairement à utiliser l’internet, car ils ont peur de ces nouvelles technologies. Baptisées « flippés » par l’agence, ces personnes ont souvent entre 35 et 39 ans, sont actifs ou jeunes retraités, ont les moyens, sont parents et vivent encore avec leurs enfants ou leurs ados. Ils refusent l’accès à l’internet par peur de laisser des traces sur le réseau, leurs codes bancaires, des informations personnelles. Ils ont l’obsession de tout ce qui peut arriver sur le web, craignent que leur PC soit attaqué par des logiciels malveillants et ont peur pour leur famille ou leur réputation. Ainsi, ils développent une méfiance vis-à-vis de l’internet et ne comprennent pas l’utilité des réseaux sociaux. Pour tirer profit de ces peurs, les assureurs ont lancé récemment des assurances couvrant les risques d’usurpation d’identité, de diffamation sur le réseau.

En revanche, 3,4% des français se déconnectent volontairement du Web parce qu’ils ont l’impression de passer à côté de la vie réelle et même de tomber dans l’addiction. 35% des personnes de cette catégorie affirment qu’ils souffrent souvent d’un phénomène de manque et ils décident de mettre fin à leur vie virtuelle pour profiter entièrement de la vie réelle.

D’autres constats de l’étude montrent que 41% des questionnées disent que l’intrusion digitale dans leur vie est à un niveau élevé. 35% déclarent qu’ils répondent à leur SMS pendant leur déjeuner, tandis que 27% des interrogés écrivent des courriels professionnels après le travail ou lors du week-end. Certaines personnes entre 25 et 49 ans qui ne sont pas anti-internet, quittent les réseaux sociaux et limitent leur utilisation internet pour ré apprivoiser leur temps.

L’agence conclut l’étude en disant que c’est une urgence sociale, culturelle et économique à reconnecter les 10% qui ne peuvent l’être.

À propos Telecom News
News : Services & Telecom solutions entreprises : Fax Internet, Conference Call, Video Conference, Voice Over IP & VoIP ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :